Courrier

 

    Deportivo de Pamplona

    

Pablo PEREZ de Pamplona, à la famille de David,

de l’Entente Sud Loire.

 

  Chers amis,

Sans mon séjour dans le vignoble Nantais, ici à Monnières, je n’aurai pas découvert que nous sommes semblables.

Je n’aurai pas su comment on vit en France et je n’aurai pas pu comparer, chercher ce qui est différent, ce qui est similaire. Je n’aurai pas entendu le français et n’aurai pas goûté toute la bonne cuisine que je goûte. Je ne me serai pas assis dans l’herbe avec les "vieux" qui me racontent leur vie, et je n’aurai pas appris les étoiles dans le ciel de ce beau pays. Je n’aurai pas parlé à tant de gens que je ne connais pas… Je ne me serai pas vu train de moi même d’une façon différente et, je n’aurai pas su comment être arrivé à vivre sans mes amis et ma famille autour de moi. Je n’aurai pas rencontré ces joueurs venus d’ailleurs et je n’aurai pas joué contre une équipe venue de Lituanie. Je n’aurai pas vécu dans une famille française et partagé leur culture. Je ne me serai pas rendu à Monnières ou à Vertou, et je n’aurai pas eu l’expérience de savoir ce que veut dire vivre dans ces beaux villages, de faire parti ici, de la vie de tous les jours.

J’ai le sentiment que ma vie s’est enrichie et que j’ai appris des choses qui me seront utiles plus tard dans ma vie. Mais je ne suis pas non plus en  raconter que tout est parfait. Si je me sens tellement seul parfois, ça peut arriver aussi en Espagne… Je sais de toute façon que j’ai ramené avec moi beaucoup d’expérience et je crois aussi que je vois les choses de la vie d’une façon très différente. Je vous remercie de m’avoir accueilli et favorisé mon épanouissement personnel.

Je remercie les vertus de l’Europ’foot qui par son action favorise la mobilité qui contribue à une véritable expérience éducative.

 Pour une Europe du bien être, de l’autonomie personnelle et des valeurs, Pablo.                     

                                           

 

 

roulette en ligne