TOURNOI EUROP'foot


Historique du tournoi EUROP’foot.

 

Les 8 et 9 juin 2019,

sur les terrains de Vertou et Haute Goulaine,

l'EUROP'foot fêtera son 30e anniversaire


Petit historique avec l'un des deux pères fondateurs du tournoi,

Gérard Monharoul.

Plus d’un quart de siècle pour l'Europ'foot de Vertou et Haute-Goulaine. _ Pour l'édition 2019, l'un des présidents de l'époque goulainaise
Gérard Monharoul a fouillé dans sa malle à souvenirs.


1989 _ Naissance de l’Eurofoot tournoi international de football ?

_Jusqu'en 1989, tous les ans à la Pentecôte, le collège Locquidy à Nantes et l'USSA Vertou organisaient respectivement un tournoi international « pupilles » et un tournoi junior réservé à des équipes nationales de haut niveau. Mais afin de compléter certains cars venant de l'étranger, il n'était pas rare qu'un club participant au tournoi nantais inscrive également une équipe au tournoi vertavien. Quand en 1989 le Locquidy a mis fin à sa compétition, Vincent Girard (président de l'USSA Vertou) et moi-même,( président de l'ES Haute-Goulaine,) avons décidé de conserver les contacts internationaux et nous lancer dans l'aventure.

 

Gérard Monharoul, Goulainais, aujourd'hui retraité, parle avec nostalgie du début de cette épopée. Il était, dans les années 80, président de la section football de l'Étoile Sportive de Haute-Goulaine (ESHG).

Vincent Girard, aujourd'hui disparu, était le président de l'Union Sportive Sainte-Anne Vertou (USSA), organisateur du tournoi Jacques-Bouin.

Suite à une défection de dernière minute, Vincent Girard invite l'ESHG en voisin. Hasard ou pas, c'est justement Haute-Goulaine qui remporte le tournoi. L'année suivante, une nouvelle invitation avec des liens de sympathie qui se sont créés entre les deux dirigeants.

 

En 1989, ils décident de changer la formule, d'appeler le tournoi Eurofoot, avec une troisième commune, Vigneux-de-Bretagne. Le premier bureau ne compte que trois personnes. La formule dure trois ans. Puis, en 1993, pour des raisons de proximité entre les deux communes, Vertou et Haute-Goulaine restent seules à organiser le tournoi, chaque week-end de la Pentecôte. Il portera désormais le nom actuel : Europ'foot. Gérard Monharoul en sera le premier président.

« Décidé en 1989, ce tournoi a su trouver sa place et garder son âme tout au long des 30 ans, précise Gérard Monharoul. Les fondations étaient solides, puisqu'elles s'appuyaient sur deux clubs complémentaires qui ont mis dans la corbeille, leur savoir-faire, des bénévoles ainsi que leurs relations commerciales et politiques. L'idée originelle n'était pas mal non plus : accueillir, dans le tournoi, une équipe de chacun des douze pays qui formaient la communauté européenne de l'époque. »

 

Le tournoi a-t-il évolué durant ces 30 ans ?

_ De l'Eurofoot à l'Europ'foot _ Appelé initialement Eurofoot, ce tournoi a changé de nom en 1993 et de catégorie en 1994 pour s'adapter à des situations nouvelles. Il deviendra l'Europ'foot « pupilles », puis Europ’foot moins de 14 ans. Au départ, en juniors nous étions passés de 8 à 12 équipes, puis 24 équipes en moins de 14 ans. En 1996, une association est née ( vo. Statuts EUROP’foot) pour remplacer l'entente initiale entre les clubs de l'USSA et Haute-Goulaine.

 

Qu'est ce qui fait vivre ce tournoi ?

_Après avoir fait naître ce tournoi avec Vincent Girard, le bébé a grandi grâce à des bénévoles compétents et assidus, des acteurs institutionnels qui répondent toujours présents et énormément de mécènes. Au départ, nous avions 15 partenaires. Aujourd'hui, ils sont plus de 250. L'Europ'foot a donc encore de belles années devant lui. Enfin, grâce aux bénéfices du tournoi, les jeunes Vertaviens et Goulainois, voir d’autres équipes locales participantes, partent chaque année faire un tournoi à l'étranger. En 2019, notre volonté initiale de concilier le sport et les échanges culturels est toujours d'actualité.

Les réseaux sociaux ont aussi permis d'agrandir le champ d'investigation européen,

_« grâce à notre sésame, la convivialité, la vraie qui débouche sur l'amitié », ajoute-t-il. L'autre clef de la réussite est aussi l'intégration dans le tissu économique de la région, avec l'arrivée de nombreux sponsors. « L'une de nos forces résident sûrement dans l'appui que nos maires et conseillers généraux nous ont toujours apporté, renchérit l'ancien président de l'ESHG. 30 années plus tard, quand on voit la notoriété d'Europ'foot, on ne peut que se réjouir de l'osmose qui s'est faite entre les organisateurs des différentes éditions. Je félicite donc l'équipe actuelle, qui a su porter le tournoi jusqu'à aujourd'hui et les 150 bénévoles qui officient, chaque année, sont indispensables. »

 

 

 

roulette en ligne